En raison de l’amélioration des conditions sanitaires, le Saint-Médard Rugby Club a décidé d’organiser le “Challenge Gilbert Laurent”, tournoi rassemblant les jeunes rugbymen de la Gironde. 

 

Un tournoi habituellement prévu six mois à l’avance et organisé en huit semaines seulement ? Sacré défi à relever pour le Saint-Médard Rugby Club ! En avril dernier, et après des annonces gouvernementales plutôt favorables à la reprise des compétitions sportives, le club girondin s’est lancé le pari d’accueillir quasiment 1000 jeunes courant juin, pour le Challenge Gilbert Laurent. Un tournoi à destination des écoles de rugby du département et en la mémoire d’une des figures du club et de l’école de rugby. 

“On a été obligés de démarrer la préparation à la mi-avril, ce qui a donné lieu à une concentration de tâches à réaliser en un minimum de temps”, explique Gilles Grand, grand habitué de la tenue des événements sportifs au stade Monseau. “Heureusement, on avait un support existant sur 27 années de tournois que l’on a aménagé aux conditions de cette année. Dans l’objectif d’éviter de concentrer les gens sur les lieux.” 

Formule sportive à changer, adaptation aux directives de la Fédération Française de Rugby, il a fallu repenser un certain nombre de choses. Mais Gilles, bien aidé par une équipe de bénévoles acharnés, a su se démener pour organiser ce tournoi de la meilleure des façons. “Sachant que c’était l’un des rares tournois en Gironde, il a fallu convaincre les équipes de venir pour qu’elles jouent en toute sécurité. Il n’y avait donc aucune compétition à proprement parler, mais juste le plaisir de jouer avec une petite récompense pour les premiers de chaque poule, histoire de se remémorer cette journée”, poursuit-il. Le choix d’effectuer un tournoi par poules, affectées à un seul terrain pour la journée, pour éviter les croisements et les rassemblements entre les personnes allait notamment dans ce sens : la sécurité.

Bilan : 869 joueurs répartis sur 2 sites et 5 terrains, mais surtout, une journée marquée par le slogan « le plaisir de se retrouver » et de profiter après plus d’un an passé sans compétition pour ces jeunes. Mission accomplie !